Visite de Bruno Le Maire, ministre de l'économie et des finances à l'IUT Robert Schuman

Le ministre de l’Économie et des Finances était à l’IUT d’Illkirch, mardi 13 novembre. Emploi dans les petites et moyennes entreprises (PME), alternance, avenir de l’industrie... : un mois après l’adoption du plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) en première lecture à l’Assemblée nationale*, Bruno Le Maire est revenu sur quelques-unes de ses mesures-phares.

« C’est à vous de faire tomber les murs ». Devant une centaine d’étudiants des cinq départements1 de l’IUT Robert Schuman, le ministre de l’Économie et des Finances s’est fait le porte-parole de sa réforme. « Réalisez vos rêves, ne vous laissez pas enfermer dans une place que la société vous assigne », a-t-il poursuivi.

En réponse aux questions des étudiants, Bruno Le Maire a rappelé plusieurs de ses convictions, portées par le projet de loi PACTE : « Mettre de l’apprentissage partout, y compris dans les grandes écoles, car celui-ci est gage d’insertion professionnelle. Redonner la place qu’elle mérite à l’industrie, y compris l’industrie chimique [en réponse à Axel, en licence professionnelle Chimie]. Redonner toute sa valeur au travail, en faisant notamment baisser son coût. Faire de la maîtrise d’une langue étrangère (autre que l’anglais, qui n’est plus une langue étrangère) une réalité ».

À la sortie de l’amphithéâtre, les avis sont partagés. D’un côté, l’approbation du message positif porté par le ministre : « Il cherche à nous donner confiance en l’avenir, c’est rassurant » ; « Favoriser la création et la reprises d’entreprises, je suis pour ! » Mais attention à « ce que cela ne s’accompagne pas d’une augmentation de la précarité »...

* Le texte passera devant le Sénat en janvier 2019
1 Chimie, génie civil, information-communication, informatique, techniques de commercialisation 

Nous poser une question

Découvrir l'Université

Devenir prestataire

Abonnez-vous à notre lettre d’information